Psion Series 3c : mon meilleur bloc-notes

Dans les années 90 et au début des années 2000, ce Psion Series 3c m’a rendu d’inestimables services, grâce à son clavier et à son traitement de texte vraiment utilisables.

Au cours d’un séminaire de 3 jours au Croisic, j’ai été chargé des prises de notes et de la rédaction du compte-rendu. Avec le Series 3c, j’ai pu saisir en direct l’essentiel des débats. De retour au bureau, il ne me restait qu’à fignoler la mise en forme et à envoyer le rapport Word par mail à tous les participants.

Le 3c était si compact que je le mettais dans ma poche. Il m’arrivait de noter des idées en me promenant, le long du bord de mer. Sa consommation était dérisoire : deux piles R6 tous les 3 mois, sachant que la pile de sauvegarde durait encore plus longtemps. Vous imaginez un eeePC utilisable, ne serait-ce qu’une semaine, sans recharger la batterie ? Là, 3 mois !…

Mon Psion a mal fini. Un soir, je l’ai oublié sur un canapé et je me suis assis dessus. Bien que l’écran soit cassé, j’ai réussi à récupérer tous les fichiers.

Depuis, je lui ai cherché en vain un successeur : Psion Revo (au clavier déroutant), Psion 5 MX (trop lourd) et plusieurs Palm (de trop faible autonomie).

Je prends presque toutes mes notes sur carnets « papier » de 96 pages au format 11 x17 cm, soit, à peu de choses près, celui du Series 3. Puis, je les scanne et colle les images de pages dans des fichiers Writer de Open Office. Maudit canapé…

Boutique Psion sur eBay (Jackarta)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s