Amiga Forever : pour faire quoi ?

Quinze ans après la faillite d’Amiga, l’éditeur italien Cloanto continue de proposer et de tenir à jour un émulateur : Amiga Forever.

Je l’utilise, de temps en temps, notamment pour les jeux fournis dans le package, dont Ports of Call, une simulation de gestion de bateaux. On s’y croirait, Amiga Forever reproduisant même le couinement caractéristique du chargement de disquettes sur Amiga.

On peut aussi aller sur Internet, grâce aux navigateurs fournis. Problème : on a vite fait le tour de la question. Il doit être possible d’installer des programmes « Productivity » comme le logiciel de dessin Deluxe Paint ou le traitement de texte Excellence!. Mais je ne m’y connais pas assez et, après quelques instants, je quitte Amiga Forever et retrouve Windows.

D’autres environnements graphiques sont téléchargeables, comme AmigaSys ou AmiKit, mais on s’éloigne de l’Amiga initial et je n’en vois pas l’intérêt.  Si vous avez une raison d’acheter l’émulateur, c’est pour les vidéos qui sont fournies : plein de pubs de lancement des différents modèles, interviews des concepteurs, comme Jay Myner et Carl Sassenrath.

À noter l’incroyable vidéo tournée en direct par Dave Haynie, autre tête pensante de la Miga, au moment de la faillite de la marque. Il nous emmène dans les bureaux à moitié vides, nous montre des prototypes, et des mecs et des filles fatalistes, qui disent tout le bien qu’ils pensent de leurs patrons. Comme témoignage sur la fin d’une entreprise, c’est à voir.

Amiga Forever by Cloanto

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s