Où va notre vie privée ?

Je considère avec perplexité le phénomène des réseaux sociaux.

Possédant un compte Facebook (en sommeil), je suis parfois invité par des amis, collègues ou parents à les rejoindre. Je ne le fais pas. Qu’est-ce qui me retient ? Ma réticence à livrer des informations personnelles qui pourraient, au gré des relations de chacun, dériver vers des rives où je n’ai pas envie de les voir s’échouer.

Idem avec les OS propriétaires, tels que Microsoft, Apple et, maintenant, Android. Fréquenter iTunes et Google, pour ne citer qu’eux, revient à laisser derrière soi un nombre infini de traces permettant à ces entreprises a-philantropiques de vous suivre, et de savoir qui vous êtes et ce que vous aimez.

Bien que nous vivions dans des régimes démocratiques, nous devons garder à l’esprit que les états ont de moins en moins de pouvoir, face aux multinationales de l’information. Je ne peux m’empêcher de penser aux postes de télévision décrits par George Orwell dans son roman 1984. Ce ne sont pas les gens qui regardaient la télévision mais la télévision qui les regardait.

Il est primordial, d’un point de vue citoyen, de rester vigilant, vis à vis de toute technologie propriétaire, et d’utiliser au maximum les systèmes et les logiciels libres et non commerciaux. Concrètement, cela revient à préférer Firefox (fondation Mozilla) par rapport à Chrome ou Chromium (Google), Linux à Windows ou Mac OS, etc.  Autre exemple : les moteurs de recherche. Essayez ixquick, bien plus respectueux de votre vie privée que  Google.

Essayer le moteur de recherche Ixquick

Publicités

2 Replies to “Où va notre vie privée ?”

  1. Je ne suis pas sure que même en utilisant linux nous ne laissions pas de traces. Je pense que la seule solution est ‘utiliser « trop d’informations, tue l’information » . J’adore blogtrotter et ceci tombe bien avec cette philosophie, puisque je fréquente les blogs de toutes les religions, même la laique, de tous les O.S, de tous les partis politiques, les blogs commerciaux, les blogs musicaux, … En plus comme je suis curieux cela me permet d’avoir ma propre opinion sans jamais me dévoiler.
    Cordialement

  2. Je n’avais pas pensé à ce que vous dites. Effectivement, si l’on va sur des sites très différents, d’une part, on « brouille » – un peu – les pistes et, de l’autre, on gagne à connaître le point de vue des autres à leur propre source. Quant à Linux, on laisse aussi des traces, mais moins.
    Le phénomène n’est pas propre à Internet. Dès qu’on sort de chez soi, qu’on paye avec sa carte bancaire dans un magasin, dans un restaurant, qu’on prend un avion, etc.
    Merci pour votre commentaire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s