3 mois avec le HP Pre 3

Je me suis laissé tenter par le HP Pre 3 avec système d’exploitation webOS, et voici mes impressions, après trois mois d’utilisation.

HP Pre 3 : un bilan mitigé.

Au début, ce téléphone n’arrêtait pas de planter. Plus rien, obligé de démonter la coque (au risque de la casser) et d’ôter la batterie. Après recherche sur les forums, j’ai retiré le film de protection de l’écran, car c’est lui qui, semble-t-il, perturbait le capteur de lumière. Depuis, le Pre a planté trois fois, mais la combinaison des touches Power et Silence m’a permis de rebooter sans retirer la batterie (vive les forums).

Parmi les points positifs, l’interface est belle et fluide. Le maniement des applis sous forme de cartes est très agréable. Les applis fonctionnent très bien (Conversations, Photos, Contacts…) et la finition est meilleure que celle de la tablette HP TouchPad disposant du même webOS.

Le clavier physique est réellement utilisable, les touches sont fermes sans esquinter les doigts. Des applis comme « Evernote » permettent de stocker ses notes en ligne. Enfin, l’appareil photo de 5 mégapixels prend des photos de qualité honnête.

Mais tout n’est pas rose. Outre les plantages du début, le Pre 3 a tendance à se bloquer, sans qu’on comprenne pourquoi. L’ergonomie est également déroutante : il arrive qu’on coupe la communication en décrochant et les interlocuteurs n’arrivent pas toujours à vous joindre. Cela vient sans doute d’une connaissance insuffisante du maniement de l’appareil, mais les opérations de base devraient être plus intuitives. Enfin, la batterie est de faible capacité et il faut la recharger presque tous les jours. Une astuce consiste à couper la réception 3 G et de se contenter du 2 G mais, dans ce cas, les SMS ne semblent pas toujours passer.

C’est dommage, car on prend beaucoup de plaisir à manipuler ce Palm devenu HP. Il a un côté sympa, le truc qui fait qu’on a envie de s’en servir, malgré ses imperfections. Le Pre est à la fois complet (clavier, bon écran, puissance) et compact. Pour être au top, il lui manque une batterie plus forte, une fiabilisation de webOS et, pendant qu’on y est, la possibilité d’installer  plus de codecs pour mieux lire les vidéos.

En conclusion, le Pre 3 est un téléphone de geeks, qui n’est intéressant que si on ne le paye pas cher, d’autant plus que HP pourrait ne plus assurer les mises à jour système.

Publicités

2 réflexions sur “3 mois avec le HP Pre 3

  1. Le plantage semble provenir d’un mauvais contact du slot Simcard avec la carte SIM. Un morceau de carton plié, apposé entre le slot Simcard et la coque arrière maintiendra une pression et corrigera le problème.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s