Handy Linux 1.5 : plus zen tu meurs

Ce soir, après avoir cherché sur les forums une solution à la panne d’un MacBook Pro, je prends la clé USB sur laquelle j’avais gravé l’image Iso de la dernière version de Handy Linux et décide de l’essayer en live sur mon netbook MSI Wind de 2008.

L'installation de Handy Linux est encore plus facile avec la version 1.5.
L’installation de Handy Linux est encore plus facile avec la version 1.5.

J’avais apprécié les versions 1.3 et 1.4 mais la 1.5 est encore plus agréable. Du coup, je l’ai tout de suite installée à la place de Debian 7.3 que j’utilisais sur le Wind.

Juste une précaution au moment du démarrage sur clé USB, évitez l’option « Default » (ça tourne dans le vide) et choisissez « essayer sans risques » ou « Installer ». Je ne me souviens pas d’avoir installé Linux de manière aussi tranquille. Ici, le système se configure sans besoin d’intervenir. Quand c’est fini, on redémarre et ça y est.

J’apprécie le fait que les logins d’utilisateurs soient masqués. On rentre son pseudo puis son mot de passe. Ensuite, on retrouve le bureau de Handy Linux, les écrans popup d’aide et les facilités de navigation.

En mode "Aventurier", on retrouve le gestionnaire de paquets Synaptic.
En mode « Aventurier », on retrouve le bon vieux gestionnaire de paquets Synaptic.

J’ai très vite personnalisé mon espace en changeant de navigateur par défaut et en ajoutant les menus déroulants « Applications » et « Répertoires » (voir capture d’écran ci-dessus). Pour mémoire, Handy Linux a été (très bien) pensée pour les débutants sous Linux mais s’apprécie tout autant en mode « customizé ».

Après mes galères de hardware sur Mac (d’autant plus rageantes que je suis emballlé par OS X Mavericks),  utiliser une distribution aussi zen que Handy Linux, ça repose.

handylinux.org

Publicités

6 Replies to “Handy Linux 1.5 : plus zen tu meurs”

  1. Bonjour et merci pour ton commentaire. J’esssaierai le whiskermenu.
    Pour info, j’ai aussi :
    – réduit la police Droid 12 bold en Droid 10 regular, ce qui rend l’affichage plus confortable sur un netbook en 1024 x 600,
    – installé GDebi, qui permet de gérer directement des archives comme Dropbox et Nixnote, et toutes les applis Windows via Wine.
    – ajouté le dépôt deb http://ftp.fr.debian.org/debian squeeze main, qui permet d’installer la LibSSL0.9.8, nécessaire pour Nixnote (client Evernote).
    J’apprécie le raccourci de Radio Tray directement dans le menu, avec plein de stations de radio françaises préconfigurées. Taper ces lignes en écoutant un opéra de Rossini sur France Musique, sans bidouiller, est un vrai plus.
    Je referai un tour sur les forums de Handy Linux pour remonter ce type d’infos. En attendant, bonne continuation !
    Roland

    1. Promis, je viendrai. C’est vrai que Handy Linux fait aimer Debian,que je trouvais moi aussi austère. Je viens de l’installer sur mon vieux PC à processeur Centrino 1,86 ghz et 1 Go de Ram, et c’est vraiment exploitable en usage bureautique et web. A bientôt.

  2. merci pour cet article élogieux, on (surtout arp et manon) se défoncent pour la prochaine version qui suite aux RMLL va intégrer de véritables outils dédiés à la capabilité et l’accessibilité en plus des améliorations courantes.

    1. Bonjour,
      Je viens de voir que la version 1.6 est sortie (déjà !).
      En ce moment, je me replonge dans l’émulation Amiga, avec Amiga Forever, mais je l’essaiera bientôt.
      Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s