NeoOffice sur Mac PowerPC, c’est encore possible

Rien de tel qu’un reformatage du disque dur et une clean-install d’OS X Leopard pour redonner du tonus à un vieux PowerBook G4.

Il est facile ensuite de réinstaller les logiciels Apple comme iLife, iWork et FileMaker Pro. Leopard vérifie si des mises à jour sont disponibles et les installe sans problème. Et les logiciels non-Apple ? Je commencerai aujourd’hui par NeoOffice, suite bureautique développée pour OS X à partir du célèbre OpenOffice.

PBG4 - NeoOffice

NeoOffice offre les fonctionnalités d’OpenOffice et reste efficace sur PowerBook G4.

La version PowerPC n’est plus disponible sur le site de NeoOffice, mais on peut encore la télécharger sur le site anglophone Tucows. Le logiciel est, par défaut, en langue anglaise (donc, pas de vérification orthographique en français).

Heureusement, on trouve le pack de langue française sur le site de Clubic. La version de ce pack est un peu plus ancienne que le logiciel lui-même mais elle s’installe sans difficultés.

Site NeoOffice (pour les Macs Intel)
Télécharger NeoOffice PPC sur tucows.com
Télécharger le pack langue .Fr sur clubic.com

Recycler un PowerBook G4 sous Morph’OS ?

Mon PowerBook G4 pré-Intel de 2005 fonctionnait encore très bien mais son système OS X Léopard n’était plus supporté par Apple et des services utiles comme Dropbox ne fonctionnaient plus. Les navigateurs web plantaient souvent, ce qui limitait de plus en plus l’utilité d’une telle machine. Dans ces conditions, pourquoi ne pas installer un autre OS que celui d’Apple ?

Outre la solution Linux avec, par exemple, la distribution Unbuntu 12.04 spéciale PPC, il existe le système Morph’OS, héritier direct du monde Amiga. Attention, Morph’OS ne peut s’installer que sur certains Mac G4 ou G5 dotés d’une carte graphique ATI. Mon PowerBook  G4 alu 15 pouces remplissant les conditions, j’ai tenté l’aventure.

Morph'OS, sur PowerBook G4

Morph’OS sur PowerBook G4

Sur le site de l’éditeur, j’ai téléchargé la version de démo (opérationnelle pendant 30 minutes) et l’ai installée à la place de Mac OS X, reformatant ainsi l’ensemble du disque dur. Je précise tout de suite que celui qui n’a jamais utilisé d’Amiga sera perdu. Le système ne fonctionne pas de la même façon. Pour l’instant, j’ai réussi à localiser la machine en français, à paramétrer le Wifi et à installer quelques logiciels Amiga, comme PageStream 2.2, que j’avais sur un vieux DVD Aminet. D’autres, en revanche, comme la suite office Wordworth, ne passent pas, du moins à mon degré de connaissance de Morph’OS.

La licence complète de Morph’OS coûte 111,11 euros, un prix compréhensible compte tenu du faible marché potentiel. À noter qu’une adaptation sur Windows serait en préparation. J’ai pu noter la rapidité du système : démarrage et surtout extinction quasi instantanée. Le navigateur web fourni semble très lent, mais c’est peut-être aussi du fait de mon manque d’expérience. À suivre donc.

Le site de Morph’OS
Un exemple de tutoriel d’installation (en)

Nouvel atelier « L’ordinateur sans stress » à Carros

À compter du 13 janvier 2015, le Centre social « La Passerelle » à Carros (Alpes-Maritimes) ouvre un atelier dédié à l’utilisation de l’ordinateur au quotidien.

ordi-sans-stress_Carros

L’atelier, animé par un bénévole, est ouvert chaque mardi de 14 h à 16 h. Il a pour but d’aider les utilisateurs à mieux tirer profit de leur PC ou Mac : retrouver et classer leurs photos, organiser les favoris Internet, nettoyer les fichiers inutiles, protéger leur vie privée, découvrir des logiciels gratuits, etc.

Si j’achetais un Mac en mars 2014…

J’ai beau critiquer La Pomme, je prends presque chaque jour de ses nouvelles sur le site de MacGeneration.

MacBook Pro à écran Retina : beau, léger, efficace... mais cher... mais beau !

MacBook Pro à écran Retina : puissant, léger et beau… et cher !

Les Mac portables sont ceux qui m’intéressent le plus. Mais lequel choisir ? MacBook Pro ou MacBook Air ? Avec graveur de DVD ou Retina ? Pour avoir examiné ces derniers dans un Apple Center, les MacBook Pro avec graveur DVD me semblent à exclure. Il suffit de peser un MacBook Pro Retina et un MacBook Pro avec graveur pour sentir la différence : l’un est une plume et l’autre une brique. Vraiment, et que ce soit en 15 pouces ou en 13 pouces.

Enfin, MacBook Pro Retina ou MacBook Air ? Les modèles Air semblent plus fragiles et d’une qualité d’affichage inférieure à celle des MacBook Pro à écran Retina. Il y a quelques années, j’aurais choisi le 15 pouces Retina mais je me suis rendu compte que je n’avais pas besoin d’un écran aussi grand.

Ma préférence va donc au MacBook Pro Retina 13 pouces, en version 8 Go de Ram et SSD de 250 Go. Prix sur l’Apple Store : 1.499  TTC, transport compris. Yapuqua passer commande. Demain, peut-être…

Un article sur arstechnica.com qui a éclairé mon choix (en)

Télécharger OpenOffice pour Mac PowerPC

Si vous utilisez encore un Mac à processeur PowerPC (du G3 au G5), sachez qu’il devient difficile de trouver une version PPC de la suite libre OpenOffice ou LibreOffice sur Internet.

– NeoOffice, pourtant l’adaptation la plus ancienne de OpenOffice sur Mac  OS X, n’est plus disponible en version PPC.

– Idem, semble-t-il, pour oOoKids PPC (version de OpenOffice destinée aux enfants).

– LibreOffice PPC est disponible jusqu’à la 4.0.6.2 mais elle est en anglais. Vous la trouverez ici. Cette version est très lente sur PowerBook mais devrait bien tourner sur un iMac ou une tour G5.

– La solution la plus exploitable me semble OpenOffice en version 3.3.0. Elle est en français et fonctionne correctement sur mon PowerBook G4 avec 2 Go de RAM. Page OpenOffice dédiée à la version 3.3.0

Le Mac fêtera ses 30 ans le 24 janvier 2014

Les trente ans du Mac seront célébrés le 24 janvier 2014 sur les lieux de sa présentation et en présence de salariés Apple du début.

Bon anniversaire, Mackie !

128 ko, pas encore de disque dur mais une petite souris… bon anniversaire, Mackie !

1984-2014… Avec le Macintosh commençait le temps de l’informatique à visage humain : interface graphique, souris, wysiwyg, tout y était. Tout ou presque : l’écran en niveaux de gris avait une diagonale de 9 pouces, ce qui était beaucoup plus petit que les écrans des premiers PC de bureau.

De mémoire, le prix était supérieur à 20.000 francs de l’époque (3.000 €). Ma première impression, en l’approchant dans un magasin, a été « c’est un bijou mais pour un petit nombre de gens ».  L’objet en forme de cube était idéalement proportionné et c’est sa qualité d’affichage qui m’avait le plus bluffé.

En savoir plus sur le site de MacGeneration