Windows 3.1 sur RaspBerry Pi : bluffant !

Le RaspBerry Pi semble une machine passionnante. Parmi ses nombreuses utilisations possibles, Chris Barnatt a choisi d’y installer Windows 3.1, en émulation sous Raspbian Linux.

Le résultat est bluffant : l’installation de l’émulateur dosbox, puis de Windows 3.1 se font à la vitesse de l’éclair. On aurait rêvé d’avoir des PC aussi performants il y a 20 ans !

La série de vidéos « explaining computers » mise à disposition sur YouTube par Chris (en anglais) est exemplaire par sa qualité et sa pédagogie. À condition d’avoir encore les disquettes d’installation, on devrait y arriver nous aussi !

explaining.computers.com (en anglais)

Publicités

Nouvel atelier « L’ordinateur sans stress » à Carros

À compter du 13 janvier 2015, le Centre social « La Passerelle » à Carros (Alpes-Maritimes) ouvre un atelier dédié à l’utilisation de l’ordinateur au quotidien.

ordi-sans-stress_Carros

L’atelier, animé par un bénévole, est ouvert chaque mardi de 14 h à 16 h. Il a pour but d’aider les utilisateurs à mieux tirer profit de leur PC ou Mac : retrouver et classer leurs photos, organiser les favoris Internet, nettoyer les fichiers inutiles, protéger leur vie privée, découvrir des logiciels gratuits, etc.

Pour en savoir plus sur les fichiers Windows

fichier.net, un site pour en savoir plus sur les fichiers système Windows.

fichier.net, un site pour en savoir plus sur les fichiers système Windows.

Certains sites de téléchargement profitent de l’occasion pour ajouter aux applications Windows de votre choix des « choses » que vous n’avez pas demandées. Pour ce qui me concerne, c’était carrément un virus.

D’où l’utilité de sites comme fichier.net, qui me semblent donner une bonne information sur ce qu’on s’est laissé « refiler » et, plus largement, sur tout fichier système Windows.

le site fichier.net

Mises à jour Windows : 1 heure à tuer

Hier soir, un peu de temps devant moi. J’allume le PC sous Windows 8.1 et ça commence : « Une nouvelle version de l’antivirus est disponible ». Allons-y pour le téléchargement et l’installation, pendant que les synchros du cloud se font. Redémarrage de la bécane nécessaire. Je redémarre.

La machine relancée, alerte sécurité : des mises à jour système attendent d’être installées et un « Mettre à jour et redémarrer » est recommandé. On repart pour un long tour. Quand tout est enfin en place, je lance mon navigateur préféré : là aussi, téléchargement de la dernière version et redémarrage de l’appli.

Au total, près d’une heure à ne rien faire d’autre qu’une partie de cartes sur un PC que j’ai eu le malheur de ne pas utiliser pendant quelques jours. Dégoûté, je vais pour l’éteindre et découvre, sous l’item « Arrêter », une nouvelle invitation à « Mettre à jour et redémarrer ». Je choisis d’arrêter.

Q4OS, un Linux qui ressemble à Windows XP

Q4OS, un OS Linux qui fait penser à Windows XP.

Q4OS ambitionne de séduire les utilisateurs de PC encore sous Windows XP.

Le projet Q4OS s’adresse aux utilisateurs de Windows XP désireux de recycler leur ancien PC sous Linux sans être dépaysés. De fait, le menu « Start », la navigation et les icones ne sont pas sans rappeler Microsoft.

Q4OS n’est pas localisé en français, pour l’instant,  mais on peut facilement remplacer le clavier Qwerty par un Azerty. La base est Debian en version KDE. Après ajout du gestionnaire de paquets Synaptic, on a accès à toutes les applications Debian, comme ici la suite Office Calligra.

Sur mon PC, Q4OS tourne dans Virtual Box. C’est une curiosité à découvrir, d’autant plus que l’image Iso ne pèse « que » 330 Mo et qu’un module Virtual Box, téléchargeable sur le site, en facilite l’intégration.

La page Q4OS sur le web (en)

Sauvé par Linux mais rattrapé par l’âge

Je viens d’avoir des nouvelles du PC qu’un collègue de bureau m’avait demandé, voici quelques années, de regarder « à tout hasard, avant de le mettre à la poubelle ».

Présentons d’abord la « bête » : un portable 15 pouces en résolution 1024 x 768, Windows XP, 512 Mo de Ram et processeur Athlon 2400+ avec disque dur de 40 Go : typiquement la config des PC grands publics d’il y a 8-10 ans. Les symptômes étaient une machine excessivement lente et virussée de partout, inutilisable en l’état.

Le traitement, avec l’accord du collègue, a été de reformater le disque dur et d’installer Linux Mint 9 (à l’époque).  J’ai rendu le PC à son propriétaire, accompagné d’un mode d’emploi expliquant la procédure de login, les mises à jour et les équivalences entre logiciels Windows et Linux.

Linux : un sursis pour un vieux PC à bout de souffle.

Linux : un sursis pour un vieux PC à bout de souffle.

En déjeunant récemment avec mon désormais ancien collègue, j’ai eu le plaisir d’apprendre qu’il avait beaucoup apprécié Linux et l’avait trouvé très facile à utiliser. Curieusement, Gnome 2 lui rappelait les Mac que nous utilisions au bureau dans les années 90. Malheureusement, moins d’un an après l’opération, c’est, croit-il, la carte mère qui a rendu l’âme et là, même Linux ne pouvait plus rien pour son vieux PC.

Atlantis, un traitement de texte léger et complet

Il y a plus de dix ans, j’avais découvert sur le CD joint à une revue micro le traitement de texte Atlantis pour Windows et compatible Linux. J’en étais très content, puis ma fille a eu besoin de Word et d’Excel,  et Atlantis a fini par être désinstallé de l’ordi.

Atlantis, traitement de texte anglais avec un correcteur ortho en français. Léger et rapide.

Atlantis Wordprocessor est en anglais mais comprend un dictionnaire français.

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé récemment sa trace sur le web. Après avoir téléchargé la version gratuite Atlantis Nova, j’ai acquis la version complète avec dictionnaire français au prix de 35 dollars US.

Quel est l’intérêt d’acheter un traitement de texte, alors que LibreOffice et OpenOffice sont gratuits ? Atlantis Wordprocessor est léger (3 Mo seulement à télécharger) et hyper-rapide. Il se lance pratiquement instantanément et ouvre un fichier de 200 pages en deux ou trois secondes. Idem pour les enregistrements. Qu’est-ce que ça repose !

Faites un tour sur la page en français du site. Vous verrez que le nombre de fonctions est impressionnant pour la taille et le prix. Je retrouve le plaisir des traitements de texte ultra-légers comme Word Express 2.0 Windows et WordPerfect 3.5 Mac que j’utilisais il y a dix ou quinze ans.

Par défaut, le format de fichier est Rtf mais on peut sauvegarder en .doc ou .docx. De mémoire, Atlantis ouvre les fichiers .odt. Enfin, il s’installe également sous Linux via Wine, et fonctionne aussi bien que sous Windows.

atlantiswordprocessor.com (en français)